20 – BILAN & PERSPECTIVES

 

                                                           PRIX SPÉCIAUX DU MONDIAL RABELAIS 2018
   
 1er concurrent inscrit et présélectionné : SOVISAL/Aymard à 07200 Saint-Privat, catégorie 1a (Grande tradition, saucisson sec nature pur porc, boyau naturel, fleur naturelle). RECORDS DE DISTANCE CONCURRENTS : 1- Gédélice, à Nouméa ; 2- Amar, à Sydney ; 3-Besset, à Los Angeles (Record de proximité pour Guy Boulanger, de Vanosc). RECORDS DE DISTANCE JURES : 1-Jean-Heudes Haeringer, à New York ; 2- Christian Bernard, à Ingarö ; 3- Thiphaine Matthieu, à Etterbeek. PLUS JEUNE JURÉE : Noa Olivennes, à Paris (10 ans). TABLEAU D’HONNEUR des partenaires : Groupe STEF Europe, PHILOSENS traductions, GROUPAMA Méditerranée, Concours des Grands Vins de France de Macon, FROMANIAC, Heptagone de Bacchus, Boulangerie paysanne du Jardin d’Alice & Sophie, à Naves.

                                                                                                                                                                                                      CLIQUER:   VISUEL ARDECHE MONDIAL                                                                                                                            

EN ARDÈCHE EN 2019-2020,  LE MONDIAL RABELAIS
FERA L’ANDOUILLE  ET GAGNERA EN RIGUEUR

Ayant validé le concept du Mondial Rabelais du Saucisson et acquis la reconnaissance de la profession, l’Académie A3S prépare la prochaine édition, qui devrait, en principe, se dérouler en Ardèche, selon le souhait de son créateur.

La dimension internationale sera amplifiée avec une ouverture marquée sur l’Espagne, l’Italie, la Suisse, l’Amérique du Sud et l’Europe centrale.

Les catégories ont été simplifiées et rationalisées,  afin d’améliorer la lisibilité du palmarès et d’être mieux comprises par les producteurs et les consommateurs.
            A la demande du public et de certains producteurs, une catégorie « chorizo » voit le jour, tandis que  les andouilles et saucissons cuits seront admis (comme le prestigieux saucisson de Lyon) de même que la « jambonnette », fleuron de la charcuterie ardéchoise, où le boyau de rigueur est remplacé par la poche de couenne.

 

RIGUEUR ET TRANSPARENCE

La note de confiance (pondération de la notation des jurés) passe de 15 à 20 points. Elle concerne l’origine, l’élevage, l’alimentation, l’abattage, la fabrication, les additifs et la transparence de l’information due aux consommateurs.
            Enfin, le panel de jurés, en cours de renouvellement, fera une plus large place aux dégustateurs (trices) expérimenté(e)s, même s’il comprendra toujours de nombreux amateurs passionnés. Les « bouffeurs de sauciflard », dont certains ont parfois perturbé le concours 2018, seront mieux repérés et définitivement écartés.
             Selon le souhait de Noah Olivennes, benjamine du concours 2018, un jury enfants (7 à 18 ans) interviendra selon des modalités en cours de définition.

Ouvertes dés le 1er octobre 2018, les présélections seront étalées sur plus d’un année, avec les désormais traditionnelles présélections régionale Auvergne Rhône Alpes, organisées à Lyon par « Le Progrès ».
Pour éviter tout problème d’entreposage et de conservation, les échantillons destinés au prochain concours international devront obligatoirement transiter par groupe STEF.

 

René-Louis Thomas, créateur du Mondial Rabelais : « notre ambition n’a pas varié : tirer vers le haut, ensemble, bons producteurs et consommateurs avisés » .
Ici, avec Régis Marcon, président des Bocuse d’Or, parrain de l’Académie Ardéchoise des Amateurs de Saucisson A3S et juré d’honneur du Mondial Rabelais.

POURQUOI LE MONDIAL RABELAIS DU SAUCISSON EST INCOMPARABLE

Réunis le 30 juin à Chiroubles (Rhône), les artisans du premier Mondial Rabelais du Saucisson ont fait le bilan de l’opération pilote des 9 et 10 juin à Vanosc et jeté les grandes lignes de la seconde édition, qui devrait se dérouler en Ardèche, selon le souhait de son créateur, René-Louis Thomas.

Pour ce dernier, l’originalité de ce concours international des meilleurs saucissons
tient en cinq points

  • Il est organisé par l’Académie du Saucisson, petit collectif bénévole, libre et totalement indépendant des pouvoirs publics, des organisations professionnelles, de tout groupe de pression et de toute initiative à but commercial ou publicitaire.
  • Il est le seul et unique concours de dégustation accordant place déterminante à l’intérêt des consommateurs, en vertu de l’application d’un « coefficient de confiance » venant pondérer la notation des jurés. Ce coefficient porte sur l’origine, l’élevage, l’alimentation, l’abattage, la transformation, l’utilisation des additifs et la qualité de l’information fournie par les producteurs. Parce que « savoir ce que l’on mange est un droit ».
  • Il est le seul et unique concours de dégustation où les jurés (représentant les consommateurs) échangent avec les concurrents (producteurs), présentent leurs critiques, observations et suggestions, prises en compte par l’Académie dés l’instant qu’elles entrent dans le cadre de la Charte et tendent à « tirer vers le haut », ensemble, producteurs et consommateurs.
  • Le Mondial Rabelais du Saucisson n’a pas vocation à désigner le meilleur saucisson du monde, qui n’existe pas, ni à arbitrer un quelconque championnat. Il distingue et labellise simplement les bons producteurs afin d’éclairer les consommateurs et les guider dans leurs achats, sachant qu’en matière de bons saucissons, comme en matière de bons vins, le « produit » a souvent « la gueule » de celui qui le propose.
  • Bien que les concurrents se soient engagés à respecter les décisions du jury et du comité d’attribution, souverains, il est le seul et unique concours de ce genre leur offrant une possibilité de recours amiable avant publication du palmarès officiel.

LES ARTISANS DU PREMIER MONDIAL RABELAIS
fêtés et honorés en terre beaujolaise

 

.

 

 

A l’initiative de Patrick Meyet, coordinateur de l’Heptagone de Bacchus et vigneron à Chiroubles (Rhône), les responsables de l’Académie A3S et du Comité d’Animation de Vanosc ont été faits chevaliers de la noble confrérie des Damoiselles du Chiroubles.
Marie de Léonardis, Irène Pain, Bernard Delaye, Philippe Comte et René-Louis Thomas ont subi les épreuves rituelles avec bonheur, au cours d’une journée à marquer d’une pierre blanche!
Retrouvailles, amitié et bonne humeur dans une ambiance typiquement beaujolaise et, donc,  absolument rabelaisienne.

Photos ci-dessous:
Si l’on en croit certains journalistes locaux, le trésorier du comité d’animation de Vanosc, Alain Blanc-Gomez, (assis, au centre, avec Mimi Thomas) et le recteur de l’Académie (debout) s’opposeraient violemment, dans un terrible litige financier. Adjointe au maire de Vanosc, Irène Pain (à gauche) semble avoir de la peine à le croire…

Photo de famille autour de la bannière de l’Heptagone de Bacchus, le commando des vignerons qui font « le vin qui va avec » les meilleurs saucissons du monde. A gauche, Patrick Meyet, organisateur des retrouvailles.

 

 

 

 

 

 

 

 

UN OUVRAGE ROBORATIF ET SALUTAIRE
A NE PAS METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS

 

MAIS A PLACER TOUT A COTE DE TOUTES
LES CASSEROLES ET MARMITES !

Chez Amazon

 

« GROSSIR SANS PEINE ET SANS RÉGIME »,   de Jean-Victor Joubert.
 Co-fondateur du mouvement RESICARN (*) et journaliste-écrivain rabelaisien à la délicatesse relative mais parfois subtile, l’académicien Jean-Victor Joubert de M. a dédicacé son dernier ouvrage le 10 juin à Vanosc (Ardèche), dans le cadre du Mondial Rabelais du Saucisson. Sous le titre « Grossir sans peine et sans régime » se cache un hymne à la rotondité dans lequel l’auteur, reprenant les recettes anciennes qui ont fait sa célébrité, dit vouloir « lever l’étendard des mangeurs et faire œuvre civilisationnelle » ! Le livre se termine avec la très rabelaisienne ode au cochon et au sain(t) saucisson, propre a affoler tous les végans de la terre mais qui amusera ceux qu’un brin de gaillardise…ragaillardit. 

(*) Résistance carnivore.
IMPORTANT: les végans végétaliens ont toutefois été particulièrement bienvenus à Vanosc, puisque des menus adaptés leur ont été proposés; quant aux végétariens, ils ont pu s’éclater avec les meilleurs fromages paysans et bio de la région Auvergne Rhône-Alpes.

Même les buveurs d’eau ont connu le paradis, grâce à La Reine des Basalte, l’eau des chefs étoilés!

——————————————————————————————————————————————

Après avoir veillé sur les échantillons présélectionnés, René a assuré le service d’ordre dans la salle de dégustation.

Il a
pris son rôle très au sérieux.

 

 

 

 

 

 

 

.