IMAGES 2018: PLANÈTE SAUCISSON

 

                                                                                                                  VISUEL ARDECHE MONDIAL

NOUVELLE CALÉDONIE: LE BON EXEMPLE!
https://m.youtube.com/watch?v=wmb-fDQTe7Y&feature=share

                                        ITALIE: LE CHAMPION BERTOLI.   Cliquer:   Bertoli
 
  QUEBEC: La civilisation du saucisson avance!   Cliquer: L’Épicerie!

AUSTRALIE: Une déferlante!
Cliquer:

https://www.sbs.com.au/food/article/2018/07/24/why-kangaroo-saucisson-making-waves-france

 

https://www.facebook.com/sbsfrench/videos/2154763764541622/

 

https://www.sbs.com.au/yourlanguage/french/fr/audiotrack/saucissons-australia-representera-laustralie-avec-un-produit-au-kangourou-au-mondial-du?language=fr

 

https://www.lecourrieraustralien.com/un-francais-representera-laustralie-au-mondial-du-saucisson/

 


BILAN ET PERSPECTIVES

Réunis le 30 juin 2018 à Chiroubles (Rhône), à l’initiative de Patrick Meyet, animateur de l’Heptagone de Bacchus, les artisans du premier Mondial Rabelais du Saucisson ont fait le bilan de l’opération pilote des 9 et 10 juin et jeté les grandes lignes de la seconde édition, qui devrait se dérouler en France.

Le président Bernard Delaye, le recteur René-Louis Thomas, la présidente du comité d’animation Vanosc Marie de Léonardis et le vice président Europe Philippe Comte ont été honorés
par la confrérie des « Demoiselles du Chiroubles »



 

POURQUOI LE MONDIAL RABELAIS DU SAUCISSON
EST INCOMPARABLE

Pour son créateur, René-Louis Thomas, l’originalité de ce concours international des meilleurs saucissons tient en cinq points:

  • Il est organisé par l’Académie A3S, petit collectif bénévole, libre et totalement indépendant des pouvoirs publics, des organisations professionnelles, de tout groupe de pression et de toute initiative à but commercial ou publicitaire. Il est véritablement international et l’anonymat des échantillons est contrôlé par huissier.
  • Il est le seul et unique concours de ce genre accordant une très large place à l’intérêt des consommateurs, en vertu de l’application d’un « coefficient de confiance » venant pondérer la notation des jurés. Ce coefficient porte sur l’origine, la race, l’élevage, le terroir, l’alimentation, l’abattage, la transformation, l’utilisation et le dosage des additifs (sel, sucres, salpêtre, etc.), la maturation, et la qualité de l’information fournie par les producteurs.
  • Il est le seul concours de dégustation de saucissons où les jurés (représentant les consommateurs) échangent a posteriori avec les concurrents (producteurs), présentent leurs critiques, observations et suggestions, prises en compte par l’Académie dés l’instant qu’elles entrent dans le cadre de la Charte et tendent à « tirer vers le haut », ensemble, producteurs et consommateurs. Il est également le seul à donner la parole aux enfants, avec le Mondial Rabelais Junior.
  • Le Mondial Rabelais du Saucisson n’a pas vocation à désigner le meilleur saucisson du monde, qui n’existe pas, ni à arbitrer un quelconque championnat. Il distingue et labellise simplement les bons producteurs afin d’éclairer les consommateurs et les guider dans leurs achats, sachant qu’en matière de bons saucissons, comme en matière de bons vins, le « produit » a souvent « la gueule » de celui qui le propose.
  • Bien que les concurrents s’engagent à respecter les décisions du comité d’attribution, souverain, il est le seul  concours de dégustation leur offrant une possibilité de recours amiable avant publication du palmarès officiel, validé et définitif.

         REMISE DES MÉDAILLES RABELAIS
LE 8 SEPTEMBRE A SAINT-AGREVE

Distinction particulière pour le SEPR Annonay
1er centre de formation professionnelle initiale de la Région.

A l’amicale invitation d’Elodie Marhino et de son équipe de « FROMANIAC », concours des fromages Auvergne-Rhône-Alpes, les lauréats du concours international 2018 des meilleurs saucissons ont reçu leurs « Médailles Rabelais » des mains de René-Louis Thomas et de Miss Ardèche, au cours d’une sympathique cérémonie présidée (et animée !) par Jean-Luc Flaugère, président de la Chambre d’Agriculture de l’Ardèche.

Diplôme d’honneur pour le centre de formation SEPR ANNONAY LYON dont les professeurs et apprentis « charcuterie traiteur » ont obtenu une médaille d’argent qui témoigne de la qualité de la formation dispensée dans ce centre de formation.

Enfin, faisant mentir la légende de leur chauvinisme, les ardéchois ont réservé une « standing ovation » à Stéphane Marchand, producteur belge de la « rosette de Namur », tandis que les défenseurs du « pur porc de l’Ardèche » faisaient de même pour Gérard Viau, qui élabore à Saint-Michel de Chabrillanoux le désormais célèbre saucisson de boeuf au Fin Gras du Mézenc.

L’HONNEUR DE LA PROFESSION

Enfin, le très rare diplôme d’honneur de l’Académie du Saucisson a été remis par Miss Saint-Agrève et René-Louis Thomas au charcutier Vert, qui illustre et défend la profession en terre ardéchoise. 

PHOTO     Autour du président Flaugère, du recteur de l’Académie et d’Elodie Marhino, présidente de Fromaniac, les lauréats Drôme Ardèche ainsi que Stéphane Marchand, à droite, et Gérard Viau, à gauche, avec les éleveurs de Fin Gras du Mézenc.
              On reconnait également Philippe Comte, directeur régional de la STEF,  Jacques Girodet, président local de Groupama  et, au centre, Pierre Rufin (Paris-Tain-Tournon), le coach de jury du concours.