PALMARES 2018

 

VISUEL ARDECHE MONDIAL

 

Palmarès alphabétique
CLIQUER:                                                               PALMARES ALPHABETIQUE corrigé

 

POURQUOI LE MONDIAL RABELAIS DU SAUCISSON EST INCOMPARABLE

Réunis le 30 juin 2018 à Chiroubles (Rhône), les artisans du premier Mondial Rabelais du Saucisson ont fait le bilan de l’opération pilote des 9 et 10 juin à Vanosc et jeté les grandes lignes de la seconde édition, qui devrait se dérouler à Lyon et en Ardèche, selon le souhait de son créateur, René-Louis Thomas.

Pour ce dernier, l’originalité de ce concours international des meilleurs saucissons tient en cinq points

  • Il est organisé par l’Académie A3S, petit collectif bénévole, libre et totalement indépendant des pouvoirs publics, des organisations professionnelles, de tout groupe de pression et de toute initiative à but commercial ou publicitaire. Il est véritablement international et l’anonymat des échantillons est contrôlé par huissier.
  • Il est le seul et unique concours de ce genre accordant une très large place à l’intérêt des consommateurs, en vertu de l’application d’un « coefficient de confiance » venant pondérer la notation des jurés. Ce coefficient porte sur l’origine, la race, l’élevage, le terroir, l’alimentation, l’abattage, la transformation, l’utilisation des additifs, la maturation, et la qualité de l’information fournie par les producteurs.
  • Il est le seul et unique concours de dégustation où les jurés (représentant les consommateurs) échangent a posteriori avec les concurrents (producteurs), présentent leurs critiques, observations et suggestions, prises en compte par l’Académie dés l’instant qu’elles entrent dans le cadre de la Charte et tendent à « tirer vers le haut », ensemble, producteurs et consommateurs.
  • Le Mondial Rabelais du Saucisson n’a pas vocation à désigner le meilleur saucisson du monde, qui n’existe pas, ni à arbitrer un quelconque championnat. Il distingue et labellise simplement les bons producteurs afin d’éclairer les consommateurs et les guider dans leurs achats, sachant qu’en matière de bons saucissons, comme en matière de bons vins, le « produit » a souvent « la gueule » de celui qui le propose.
  • Bien que les concurrents s’engagent à respecter les décisions du comité d’attribution, souverain, il est le seul  concours de dégustation leur offrant une possibilité de recours amiable avant publication du palmarès officiel définitif.